La méditation est une activité qui permet de se relaxer et de se détendre efficacement comme le yin yoga. C’est aussi une technique qu’il est important d’adopter plus souvent afin de bénéficier d’avantages considérables sur le long terme.

Toutefois, il faut savoir que dans la majorité des cas, la méditation ne se suffit pas à elle-même. En effet, il est nécessaire de l’agrémenter avec des exercices de respiration qui peuvent aider à améliorer les résultats de la méditation. Alors, que faut-il savoir à ce sujet ? Découvrez tout dans cet article.

Pourquoi la respiration est-elle importante pour la méditation ?

La méditation matinale est un exercice qui permet de se détendre et de se relaxer. Cependant, il existe des exercices où il faut se focaliser essentiellement sur la respiration qui peut donner beaucoup plus de résultats positifs.

On parle alors de respiration méditative qui peut avoir un grand nombre d’atouts. En effet, c’est un excellent moyen pour arrêter l’élan de la personne et l’aider à se reconcentrer sur ce qui est le plus important à l’instant T.

De plus, la respiration consciente fait baisser naturellement le flux inconscient et automatique des pensées qui ne sont pas tout le temps positives. Cela permet donc de faire une pause dans la vie de tous les jours.

Les sentiments et les émotions sont également mieux contrôlés, car là encore, il s’agit d’un excellent moyen pour faire une pause.

Ceci étant dit, il est important de savoir que la respiration méditative, aussi connue sous le nom de respiration observatrice ou de respiration concentrée, est adaptée à tout le monde. Elle ne requiert aucun équipement et il suffit d’avoir les bonnes techniques pour observer les meilleurs résultats.

Quelles techniques de respirations appliquer en méditation ?

L’anxiété, le stress ainsi que toutes les autres émotions négatives ont besoin d’être contrôlées afin qu’elles ne prennent pas elles-mêmes le contrôle sur le corps d’une personne.

Il est donc important d’apprendre un moyen simple et efficace permettant de mieux gérer tout ça : il s’agit de la respiration méditative.

Plusieurs techniques existent, mais il y en a trois qui sont particulièrement satisfaisantes. Il s’agit de :respiration et méditation

  • La cohérence cardiaque pour réguler les émotions ;
  • Le pranayama ;
  • Le Nadi Shoddhana ou respiration alternée.

La première technique est l’une des plus populaires, car elle est connue notamment en sophrologie. C’est une technique physiologique qui vise à ralentir le rythme cardiaque qui a tendance à s’emballer lors de certaines périodes de stress et d’anxiété.

L’avantage de cette technique est qu’elle peut être pratiquée dans n’importe quel contexte, même au travail.

La seconde technique est une méthode ancestrale qui permet de calmer la respiration et de la rendre plus régulière. Grâce à elle, il est tout à fait possible d’atteindre l’équilibre et de se débarrasser des mauvaises énergies.

Contrairement à la technique précédente, celle-ci ne se pratique pas n’importe où, car il est nécessaire d’adopter une position allongée pour voir les résultats.

Enfin, la troisième technique s’applique en utilisant le pouce pour bloquer une narine et inspirer, puis d’expirer en bloquant l’autre narine avec l’indexe.

Pour conclure, il est important de savoir que peu importe la technique choisie, la respiration méditative est excellente pour se reconnecter avec le moment présent et se détendre.