La cire de colza est issue des huiles végétales extraites de plante de colza. Le colza est largement cultivé en Europe et fait partie des principales sources d'huile végétale alimentaire dans les contrées. Bien que contrairement à plusieurs autres types de cire, la cire de colza est difficile à manipuler, elle reste la base de fabrication de plusieurs produits par excellence. Ses aspérités, son aspect marbré et ses irrégularités lui confère une authenticité inégalable pour les activités artisanales. Notamment pour la fabrication des bougies.  

Qu'est-ce qu'une cire de colza ?

La cire de colza est obtenue à partir d'huile végétale extraite de la plante de colza, puis subit un processus d'hydrogénation pour lui conférer une structure solide et consistante. L'hydrogénation, ou traitement par l'hydrogène, consiste à établir une réaction chimique entre un composé, en l’occurrence l'huile de colza, avec plusieurs molécules d'hydrogène à haute température et en présence d'un catalyseur pour stimuler et accélérer la réaction. La cire de colza est une excellente base pour un certain nombre de pigments et de colorants, mais également pour les bougies. Grâce à ses caractéristiques, les bougies ont une meilleure durée de combustion.

Quels sont les bienfaits de la cire de colza ?

Présente sur le marché depuis quelques années maintenant, la cire de colza devient de plus en plus une cire de référence, notamment dans la fabrication des bougies. Bien qu'elle doive être bien travaillée contrairement à certaines autres cires, elle présente de nombreux bienfaits :

  • Elle est écoresponsable et biodégradable ;
  • Elle est produite en Europe ;
  • Le colza est cultivé en culture alternée ;
  • Elle est sans OGM ;
  • Elle bénéficie d'une empreinte carbone moindre que la cire de soja ;
  • Elle ne dégage aucune substance toxique ;
  • Les résidus peuvent être lavés en mélangeant simplement de l'eau chaude et du savon ;
  • Elle permet une excellente diffusion des parfums ;
  • Elle brûle plus longtemps grâce à son point de fusion élevé.

Comment utiliser la cire de colza pour fabrication de bougies ?

Contrairement à la cire de soja par exemple, la cire de colza peut s'avérer plus sensible et doit être manipulée avec tous les égards d'usage. Comme elle a tendance à afficher un effet de givre à sa surface ou encore développer des craquelures, il est primordial de respecter les consignes de température qui contribuent à les minimiser, mais pas à les éliminer entièrement.
Pour la faire fondre, une température de chauffage de 60 °C est recommandée. Vous pouvez dépasser légèrement, toutefois jamais plus de 75 °C pour ne pas endommager sa structure cristalline. Vous pouvez utiliser un appareil chauffe-cire ou la faire fondre au bain-marie très lentement et de manière contrôlée. Le récipient de récupération doit idéalement être préchauffé à une température de 45 °C ou bien être à la même température que la pièce (température ambiante).
Si vous désirez ajouter des additifs comme les colorants, il est conseillé de le faire aux alentours de 70 °C. Et pour l'ajout d'huiles parfumées, une température entre 55 °C et 60 °C est favorisée.
Pour le coulage de la cire de colza, il convient de le faire entre une température comprise entre 38 °C et 50 °C dans un récipient à 45 °C comme mentionnée précédemment. Laissez refroidir le plus longtemps possible dans un endroit où la température ne baisse pas au-dessous de 20 °C.