Comme tous les appareils électroniques, la cigarette électronique est composée de plusieurs pièces. Celles-ci lui garantissent un fonctionnement fluide et d’excellentes performances. La batterie est le moteur de la cigarette électronique, elle est rechargeable par le biais de l’électricité. Une cigarette électronique est à la base un système complet constitué de plusieurs parties, et chacune d’entre elles joue un rôle précis. Comment fonctionne alors la cigarette électronique ?

Comprendre le fonctionnement d’une cigarette électronique

Il est nécessaire de comprendre le fonctionnement de l’e-cigarette avant de savoir comment la fumer.

La cigarette électronique a été inventée en Chine et conçue pour remplacer la cigarette traditionnelle. C’est un appareil qui imite l’action de fumer du tabac, et des médecins et chercheurs ont confirmé qu’elle était 90 % moins nocive qu’une cigarette traditionnelle.

Les cigarettes électroniques sont réservées aux fumeurs qui souhaitent arrêter de fumer, pour remplacer leur dangereuse dépendance à la cigarette traditionnelle par une autre moins dangereuse. Il est important de noter que les e-cigarettes ne doivent jamais être utilisées par des non-fumeurs.

Une cigarette électronique se compose généralement de trois pièces essentielles à son fonctionnement : une résistance, un réservoir et une batterie, et ont également besoin d’un liquide spécial. Selon les modèles, ces pièces peuvent être divisées ou combinées, mais tous les types de cigarettes électroniques fonctionnent de la même manière.

Le système général fonctionne ainsi : à travers la résistance, la batterie de la cigarette électronique lance du courant, la résistance va chauffer et évaporer le e-liquide du réservoir, à l’intérieur duquel elle est placée, ces deux pièces forment ensemble un seul élément appelé le clearomiseur, qui est la pièce qui contient le liquide électronique.

En général, la batterie est dotée d’un bouton sur lequel il suffit d’appuyer pour chauffer la résistance, puis le liquide s’évapore.

Comme avec la cigarette traditionnelle, il faut tirer le bout de la cigarette électronique et aspirer la vapeur. Tirez sur l’e-cigarette et laissez votre doigt appuyé sur le bouton, en notant que vous ne pouvez pas tirer avant ou après avoir appuyé dessus, car c’est ce qui permet de créer la vapeur.

La cigarette électronique démarre en appuyant cinq fois de suite sur le bouton switch, et c’est le même principe pour pouvoir l’éteindre.

Le rôle et le fonctionnement des différentes parties d’une cigarette électronique

Il existe différents modèles de résistances, de batteries et de réservoirs, et il est important de savoir comment fonctionne chaque pièce.

La résistance est simplement un filament à travers lequel passe le courant, et qui est généralement en kanthal, en nichrome ou en inox. Lorsque le courant passe, le fil s’échauffe par effet Joule. Il est en liaison avec le liquide électronique par l’intermédiaire d’une mèche.

La batterie est la pièce qui produit le courant pour tout alimenter, elle se recharge via le port USB ou via une prise secteur. Il existe plusieurs types de batteries avec une autonomie différente, à tension variable ou constante. Elle est celle qui conduit le courant qui va traverser la résistance, et son autonomie varie en fonction de plusieurs critères, notamment la puissance en watts, le type d’inhalation utilisé et le rythme de consommation.

Le réservoir est la pièce dans laquelle le e-liquide est placé, et qui contient la résistance. Il est habituellement transparent, pour que vous puissiez vérifier la quantité de liquide restante. Il est d’ailleurs important de souligner qu’il ne faut pas utiliser une cigarette électronique avec un réservoir vide.

Le Drip-Tip est l’embout que vous allez mettre en bouche pour vapoter, jouant le même rôle que le filtre de la cigarette classique. Vous trouverez plusieurs modèles de drip-tip, selon la forme et le matériau.

Le clearomiseur est l’ensemble constitué du réservoir, de la résistance et du drip-tip. Par conséquent, ces dernières sont des pièces détachées du clearomiseur, que vous pouvez trouver séparément, mais il faut savoir que chaque clearomiseur possède sa propre résistance, et que toutes les pièces ne sont pas raccordables entre elles.

Pour résumer :

  • La résistance : est la pièce qui chauffe le liquide pour permettre la vaporisation ;
  • La batterie : est responsable du stockage de l’énergie ;
  • Le clearomiseur : il contient votre e-liquide ;
  • Le drip-tip : est l’embout buccal dans lequel la vapeur que vous inhalez monte.

Pourquoi la résistance de l’e-cigarette chauffe-t-elle ? Qu’est-ce que l’effet joule ?

La batterie fournit un courant qui traverse la résistance de la cigarette électronique. Lorsque le courant passe, la résistance s’échauffe par effet Joule. Ce dernier représente la conversion d’une partie de l’énergie électrique de la batterie en énergie thermique, donc sous forme de chaleur.

Quand un courant traverse un matériau (fil électrique, câble EDF…), ce dernier arrête le passage d’une partie du courant selon sa composition. Les atomes qui composent le matériau ralentissent le passage des électrons responsables du courant, agissant comme une « résistance ». Cette réaction entre les atomes et les électrons matériels dissipe de l’énergie sous forme de chaleur : c’est ce qu’on appelle l’effet Joule.